Voyager seule quand on est une fille

Beaucoup de filles de mon entourage me font part qu’elles aussi, aimerait partir seule à seule à la découverte du monde. De marcher avec elles-même et leur sac à dos sur des routes inconnues.
Pourtant la plupart d’entre-elles ne le font pas, par peur du danger.
Elle pense à ce qui pourrait arriver si…

Et là je me dis, c’est fou comment ce qu’on ne connait pas nous fait peur. Comment l’inconnu nous est synonyme de menace.

Voyager seule n’a rien de terrifiant. C’est seulement l'inconnu qui nous insécurise et la nouveauté qu’il faut se permettre d’apprivoiser. On aimerait croire que les femmes peuvent voyager exactement comme les hommes, sans prendre plus de précautions, mais une femme informée en vaut deux. Voici quelques petits conseils à toutefois prendre en compte.

Sortir le soir
Lorsque vous arrivez dans un endroit nouveau, évitez de sortir seule le soir greffez-vous plutôt à un groupe ou renseignez vous. Dans certain endroit, il convient même mieux de ne pas sortir du tout à la tombée de la nuit. Après un certain temps dans un nouveau pays, vous finirez par connaître les "règles" et vous saurez alors les villes les plus sécuritaires et si oui ou non, il est risqué de s’y promener seule en soirée.
N’hésitez pas à discutez avec les locaux, ils en savent plus long que les touristes.

Tenue vestimentaire
Il est important d’adapter sa tenue vestimentaire selon l’endroit où vous êtes. Le bus n'est pas de crier haut et fort que nous sommes touristes mais bien de se fondre dans la masse. "Flasher" n'est pas recommandé selon moi alors laissons les chandails I love Mexico, là où ils doivent être, à la boutique souvenir. 
En revanche, si dans un pays comme le Mexique justement, les gens s’habillent de façon très festive et coloré, vous avez tout avantages à briller dans vos vêtements les plus colorés.
Il y avait une beach town au Costa Rica où je faisais mon épicerie nue pieds et en bikini et c’était tout à fait normal. Chose que je n’aurais pas fait à moins d’une heure de là dans la ville voisine.
Suffit de nous adapter!

Le cellulaire
Avoir un cellulaire local est très simple & pas cher du tout.
Si vous avez un cellulaire débloqué, suffit de l’apporter et de vous rendre où ils vendent des cartes de minutes. Souvent dans les supermarchés mais parfois ce sont chez des résidents. Attendez toujours d'avoir reçu le texto de confirmation avant de sortir de la boutique car parfois, on nous vend que du vent, quoi que, c'est comme ça qu'on apprend :) 

Avoir un moyen de communication est rassurant. Attention cependant, dès qu’on traverse les lignes il faut acheter le temps d’antenne des compagnies du pays où l’on est car parfois le cellulaire ne fonctionne tout simplement pas.

Le plus important, et le plus beau du voyage en solo qu'on doit retenir est que même si on part seule, on ne l'est jamais vraiment. 
Tout simplement parce qu’on rencontre des centaines de personnes plus intéressantes les unes que les autres, qui on la même passion que nous, celle de voyager.
Il ne suffit que d’un sourire pour entamer une conversation, de laisser la gène de côté et aller vers les gens, vous aurez beaucoup a y gagner.

En terminant, je te souhaite, future voyageuse, de trouver le courage de partir seule à l’aventure car pour moi, l’univers du voyage à tout simplement changé ma vie.
Et je crois fermement que c’est quelque chose que l’on doit soi-même vivre pour comprendre son réel pouvoir.

Que ce soit ici au Canada, en Europe ou en Afrique les risques sont présents. Se laisser arrêter par ceux-ci nous fait passer à côté du meilleur.


Suivez toujours votre feeling et ne laissez pas l’insécurité vous empêchez d'avancer, soyez confiante & n’oubliez pas que la plupart des gens, sont bienveillant.

Foncez, vivez cette vie dont vous rêvez car les plus belles aventures restent encore à découvrir

“The journey of a thousand miles begins with a single step”