Comment je voyage 6 mois par an [ $$$ ]

Travel is the only thing you buy that makes you richer

On le sait, les expériences que l'on acquiert en voyageant nous rendent riche, elles nous éduquent sur nous-même, sur le monde, nous font grandir et nous permettent de devenir un peu plus sage chaque fois.

Mais si voyager, permettait aussi de nous rendre plus riche monétairement? 

 

L'argent est la principale raison pour laquelle bien des gens s'empêchent de partir. Mais après ce que je m'apprête à vous expliquer, il ne reste plus qu'à faire vos valises et booker cette aventure à l'étranger dont vous avez toujours rêvée.

Avant de commencer, il faut savoir que le coût de la vie diffère d'un pays à l'autre. Les Bermudes par exemple, se classent dans le top des endroits où le coût de la vie est le plus élevé, alors que l'Inde, le Népal et la Colombie se retrouvent dans la liste des pays avec les plus faibles coûts.

C'est une information cruciale lorsqu'on veut voyager plus loin, plus longtemps et à moindre coût.

Cependant, si l'on veut que ça fonctionne, on doit partir en mode ''local'' et non pas touriste. C'est-à-dire, non au tour à dos d'éléphants à 100$ la journée (une pratique pénible pour l'animal soit dit en passant), non au navette touristique à 80$ la course et non aux restaurants de cuisine américaine. Cela ne veut pas dire ne rien faire du tout mais le faire différemment, à la manière ''locale".

Par exemple, un tour dans un certain parc national en Thailande coûtait autour de 120$, j'ai fais la course en transport local et un peu sur le pouce et je m'en suis sauvée pour moins de 100 Baht soit, 4$. Une fois sur les lieux, j'ai traîné avec moi un chien qui errait par là et j'ai visité le parc en mode aventure, bien accompagnée. Mieux que ça, sur place j'ai pu dormir dans un petit village auprès d'une communauté qui vivait sur des rizières magnifiques. J'ai passé 4 nuits dans une petite cabane de bois sans électricité, à me coucher & me lever au rythme du soleil, nourri directement à la cuisine des propriétaires de la petite cabane. Et oui, si on vous dit qu'il n'y a pas moyen de dormir dans le plus bel endroit que vous avez vu de votre vie, ne vous arrêtez pas là! 

 La vue de mon balcon

La vue de mon balcon

 

Maintenant, concrètement voici comment arriver à votre objectif. C'est d'une simplicité ridicule.

Vous avez besoin de 3 données :

  1. Votre entrée d'argent par mois
  2. Votre sortie d'argent par mois
  3. Le pourcentage d'argent qui sort vs celle qui entre

J'ai préparé pour vous les graphiques avec mes propres informations selon différents emplois que j'ai occupés auparavant dans divers domaines ici et à l'étranger. Certains job était mieux rémunérés que d'autres mais ce n'est pas le salaire qui importe le plus mais plutôt la colonne de dépenses qui elle, impacts énormément sur notre capacité à économiser. 

 

Budget année scolaire voyage

Durant l'année scolaire à Montréal, les dépenses sont beaucoup plus élevées et le salaire moindre puisque je ne travaille que quelques heures par semaine. Cette situation ne me permet d'économiser pour voyager seulement si j'augmente mes heures de travail. 

 

 

Budget emploi d'été étudiant, voyage

Je considère l'été comme ma saison gagne-pain. Mon employeur me fournit l'hébergement et comme je suis en dehors de la ville, mes dépenses sont extrêmement réduites. Durant cette saison, j'ai un mindset bien orienté vers mon but d'économiser pour voyager. J'arrive donc à épargner 76.25% de l'argent que je gagne.

Budget voyage emploi étudiant

En 2013, j'avais comme projet de partir faire le tour du monde seule en sac à dos.  Du coup, je suis donc partie travailler comme expatriée durant plus d'un an afin de pouvoir épargner un maximum pour concrétiser le projet. Finalement, le tour du monde à été repoussé mais avec une partie de l'argent que j'ai épargné, je me suis formée comme professeur de yoga et j'ai pu voyager durant 6 mois en Amérique latine pratiquement sans travailler. J'avais un salaire très bas mais j'étais logée et nourrie, et la beauté de la région faisait en sorte que je n'avais qu'à sortir en plein air pour m'amuser. J'ai donc pu épargner près de 90% de l'argent que je gagnais durant cette période.

N'oubliez pas que lorsqu'on est logé & nourri, ces dépenses sont non seulement absentes mais sont libres d'impôt. Ce que je veux dire c'est que si je paie mon loyer 500$ et je débourse 300$ par mois pour la nourriture, j'ai déjà payé un certain montant d'impôt soit peut-être 150$ sur le 800$ avec lequel je paie pour ces dépenses. On débourse alors disons 15% de plus que ce que l'on croit. Lorsqu'on n'a pas ces dépenses, on épargne non seulement le 800$ mais aussi le montant d'imposition de celui-ci qui a été retiré sur notre paie, dans mon cas près de 1000$ par mois.

 

 

 

Budget mexique, voyage

Finalement, lorsque j'habitais en Amérique latine, j'arrivais encore à épargner 60% de l'argent que je gagnais, soit déjà plus que lorsque je suis aux études ou que j'habite à Montréal. Pourtant je ne faisais qu'un petit salaire puisque je travaillais très peu car je souhaitais profiter de l'endroit mais le coût de la vie était plus bas qu'au Québec. Ce pourcentage aurait pu être davantage élevé si tel avait été mon objectif.

Finalement, lorsque j'habitais en Amérique latine, j'arrivais encore à épargner 60% de l'argent que je gagnais, soit déjà plus que lorsque je suis aux études ou que j'habite à Montréal. Pourtant je ne faisais qu'un petit salaire puisque je travaillais très peu car je souhaitais profiter de l'endroit mais le coût de la vie était plus bas qu'au Québec. Ce pourcentage aurait pu être davantage élevé si tel avait été mon objectif.

 

Gardons en tête que ce n'est pas parce qu'on gagne plus d'argent  qu'on est nécessairement plus riche. L'important ce n'est pas combien d'argent vous faites, mais tout ce que vous retirez de la somme que vous gagnez chaque mois.

Travailler comme expatrié durant quelques mois soit ici ou partout dans le monde permet de joindre l'utile à l'agréable. Il existe des tonnes d'alternatives, suffit de plonger dans le monde des nomades pour comprendre comment tant de gens peuvent se permettent de voyager pour si peu.  Que ce soit partir travailler dans le grand Nord, pour un Club Med ou simplement avec Aupair, il est largement possible de parcourir le monde sans pour autant y débourser tout notre argent voire s'endetter.

Il faut voir plus loin que nos habitudes, que ce que l'on connaît. Voyager partout dans le monde est accessible, visiter les pays dont vous avez toujours rêvés  est à la portée de  main de la plupart d'entre nous. Il suffit de mettre le pied en avant, commencer ses recherches, avoir un objectif clair et prendre la route pas à pas.

 

Bon courage cher nomade et encore une fois...

Bon voyage.