Voyager (un peu plus) éco-responsable

 
costa rica voyager eco-responsable tourisme durable eco-friendly

Cheers!

Le tourisme prend de plus en plus d'expansion et bien sûr ce n'est pas sans conséquences pour l'environnement.

Heureusement, il existe plusieurs façons de faire notre part. Quelques gestes pour changer peu à peu notre façon de voyager afin de diminuer au maximum notre impact sur l'environnement. 

Avec l'état de notre belle planète, il est devenu nécessaire voir crucial de réduire notre impact écologique. En tant que voyageurs et amoureux du monde, nous devons propager la tendance du tourisme éco-friendly et protéger notre unique maison, la Terre. Voici donc une liste de gestes à appliquer lors de votre prochaine aventure à l'étranger. 

 

Acheter local

Plutôt que d'acheter en grande surface ou aux boutiques de l'aéroport, soutenez les locaux en achetant directement d'eux. N'hésitez pas à acheter directement des agriculteurs lorsque ceux-ci vendent leurs produits dans la rue, de cette façon, vous savez que l'argent va directement à eux. C'est également une belle occasion de discuter, d'en apprendre plus sur le pays et les gens de la place. 

Préférez ce qui est fait à la main, devant vous, par les artisans. Au Laos et au Cambodge par exemple, il est possible de vous faire faire une écharpe ou une jupe en véritable soie, sur mesure, par une femme du village. Vous savez ainsi que votre simple achat permettra à une famille de manger durant quelques semaines. Restez alerte & faites attention de ne pas acheter de produits fabriqués à base d'espèces menacées comme le corail, les tortues ou encore l'ivoire. 

voyager éco-responsable eco friendly tourisme durable

 

Adopter les transports collectifs

Si vous pouvez vous le permettre, optez pour des transports qui ont moins d'impact écologique que l'avion, comme le train ou encore l'autobus. 

Lors de mon premier voyage en solo au Costa Rica, j'avais fait un détour de quelques semaines au Nicaragua. Ne sachant pas à quel point il était facile (et très peu cher) de passer d'un pays à l'autre en autobus local, j'avais réservé un vol entre les deux territoires. Plus tard, j'ai réalisé en traversant une partie de l'Amérique latine en bus, que j'aurais pu lier les deux pays en bus pour la modique somme de 3$ plutôt que de payer 110$ pour un billet d'avion. On apprend!

 

S'hydrater sans polluer

 

Dans plusieurs pays du monde, l'accès à l'eau potable est un problème courant. On a tendance à prendre la solution facile et acheter une bouteille d'eau jetable lorsqu'on à soif et pourtant, avec un minimum d'organisation supplémentaire, on pourrait réduire voire éviter ce genre de comportement. 

Les pastilles pour désinfecter l'eau viennent en petit format et sont très utiles si vous voulez boire l'eau d'une rivière ou si vous n'êtes pas certains de la qualité de l'eau. Il faut en général deux heures pour que le produit fasse effet. 

Il y a également les filtres à eau qui sont très efficaces et peuvent aussi se trouver sous forme de gourde avec filtre intégré. Contrairement aux pastilles, l'eau y est filtrée instantanément.

 
 

Personnellement, je ne suis pas la plus pointilleuse en ce qui concerne l'eau, je prends des glaçons, bois les jus des vendeurs de rue et je n'ai jamais été malade, question de chance peut-être. Quoi qu'il en soit, il vaut mieux prendre ses précautions. 

Si vous n'avez pas ces produits sous la main, procurez-vous simplement une bouteille d'eau en acier inoxydable que vous pourrez remplir via le distributeur d'eau de votre hôtel.

 

Évitez les zoos & les pratiques barbares pour les animaux

Évitez toutes les attractions touristiques qui sont irrespectueuses des animaux comme les tours à dos d'éléphants, la visite des zoos, la nage avec les dauphins, les spectacles d'orques en piscine. Sur le coup, on n'y pense pas toujours mais ces animaux sont sauvages et n'ont pas leur place dans un environnement clos. Les animaux sont des êtres vivants et utiliser ces derniers pour notre divertissement est une pratique qui doit cesser. Bien sûr, nous sommes conditionnés à ce type de pratique, il nous semble presque normal de monter un éléphant ou encore prendre une photo avec un tigre ou un singe en laisse. Mais arrêtons-nous un instant et posons-nous la question, est-ce vraiment normal qu'un être vivant soit utilisé comme attraction touristique? La réponse est bien évidemment non.

Même si l'humain a tendance à vouloir s'approprier toutes beautés naturelles, il vaut mieux éviter de toucher ou de nourrir les animaux dans la nature.

 

Réduire sa consommation de viande

L'agriculture est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre et ce, bien avant les transports. Que ce soit à la maison ou en voyage, réduire sa consommation de viande a un impact énorme sur l'environnement. 

Je ne crois pas que ce soit un hasard si je n'ai pas été malade en voyage depuis que je suis végétarienne. Des fruits en plein soleil toute la journée, il n'y a pas trop de soucis, mais de la viande en plein soleil accrochée derrière une camionnette lorsqu'il fait 35 degrés dehors, ça peut être plus problématique. 

 Thailande

Thailande

 

Et soyons honnêtes, quel endroit de mieux que les pays tropicaux pour changer notre façon de manger ? L'abondance de fruits & de légumes de toutes les formes & toutes les couleurs est juste incroyable et c'est tellement appétissant. Le riz, les légumineuses, le tofu ou encore le tempeh sont des produits qui se retrouvent plutôt facilement dans la plupart des pays du monde. De plus, ce type d'alimentation ne nous donne pas l'effet de lourdeur que l'on ressent lorsqu'on termine un gros repas de viande. On peut donc enfiler son sarong et filer à la plage pour une session de surf, tout de suite après le petit déjeuner. 

 

 

 

Crème solaire & cosmétiques certifiés bio

Une simple trempette à la mer suffit pour déverser tous les produits chimiques que vous avez sur le corps dans notre magnifique océan. La plupart des crèmes solaires sont remplies de composés chimiques qui contribuent à la pollution de l'eau et la dégradation des récifs coralliens. 

L'oxybenzone est l'ingrédient le plus connu comme étant destructeur pour l'environnement. Une minuscule goutte de ce produit dans l'eau peut avoir un impact ravageur sur la faune & la flore aquatique. 

Coralguardian.org propose également une liste de produits à éviter lorsqu'on magasine une crème solaire.

Crème solaire bio, polluant, cosmétique

Personnellement, j'aime bien faire mes cosmétiques moi-même ou encore acheter des produits certifiés-bio qui n'ont pas d'impact sur l'environnement. Pour un avant-midi de surf, rien de tel qu'une tartine de zinc sur le visage pour bien se protéger du soleil. Sinon, à la plage, le simple port du chapeau ou d'une chemise nous évite de se beurrer de crème solaire.
 

Les écolodges

En plus d'être soucieux de l'environnement, les écolodges sont généralement magnifiques. Ces derniers contribuent à protéger la nature en incluant des locaux harmonisant nature & culture, tout en privilégiant l'économie locale. Ces hébergements limitent leur impact en faisant par exemple le tri des ordures, en utilisant des ressources énergétiques durables, en maîtrisant la consommation d'énergie et en faisant la promotion de la protection de la nature aux touristes. On y retrouvera par exemple des toilettes à compost, des serviettes à main plutôt que du papier, des cruches d'eau réutilisables plutôt que la vente de bouteilles de plastique à usage unique, etc.

 Casa Maderas - Nicaragua

Casa Maderas - Nicaragua

 

Bref, chaque geste compte. Il ne s'agit pas de tout faire à la perfection mais de simplement faire sa part. En voyage, on découvre de plus en plus de façons de limiter notre impact sur l'environnement alors pourquoi ne pas faire preuve d'ouverture en se joignant au magnifique mouvement vert. 

 

Bon voyage :) 

 

 

 

 

 

 
Elise BernierComment