Voyager (un peu plus) zéro déchet

Être propre & sentir bon oui, mais pas au détriment de la santé de la planète!

J’ai fais quelques changements dans le contenu de mon sac à dos cette année après m’être renseigné sur la composition de mes produits de beauté ainsi que sur l’impact des contenants de plastiques produits & jeter à l’échelle de la planète.

N’étant pas une consommatrice parfaite cet article n’a pas pour but de vous amener à devenir de parfait zéro-déchets ,mais plutôt vous inviter à intégrer quelques gestes très simples pour réduire votre empreinte écologique en voyage.

Source : la relève & la peste

Source : la relève & la peste

Le shampoing en pain

Aux États-Unis, c’est plus de 552 millions bouteilles de shampoing en plastique sont jetées par an. Ceci est sans parler de tous les ingrédients nocifs pour la santé humaine ainsi que pour la planète qui se retrouvent à l’intérieur de ses contenants, qui terminent leur route dans la nature.

Une façon très simple de réduire sa consommation de plastique en voyage, c’est avec les produits en pain (savon, gel, hydratant, shampoing etc.).

Si vous voyagez dans un pays chaud, mettez votre barre dans un contenant car ils ont tendance à fondre à la chaleur. Également, vérifiez bien la composition du shampoing avant de l’acheter car sans contenant ne signifie pas toujours, sans agents toxiques.

dentifrice zéro déchet voyager écologique

Le dentifrice en pastille

Dans l’auberge où je me trouve présentement en Amérique latine, l’eau de mon lavabo se déverse directement dans la nature, j’étais donc bien contente d’avoir apporté un dentifrice qui n’est pas nocif pour la planète. Il est possible d’avoir de faire un remplissage de produit, sinon le contenant de plastique est réutilisé par l’entreprise. Nous venons avec des contenants en plastique, repartons avec tout simplement.

huile hydratante zero dechet voyage

Les hydratants

J’utilise beaucoup les huiles comme hydratant au quotidien. Je les achète dans des contenants en verre avec une pipette que je fais remplir à la boutique tout près de chez moi. Chacune offrant des vertus différentes, j’ai donc apporté un contenant dans lequel j’ai mélangé presque toutes mes huiles (noyau d’abricot, avocat, monoï de Tahiti, argan, ricin, jojoba etc.) j’utilise quelques gouttes dans un beurre de karité ou d’aloès comme hydratant quotidien. En plus de connaître la composition exacte de mes produits, cela évite de trimbaler des crèmes de toutes sortes.

De plus, si je mets quelques gouttes d’huile dans mes cheveux, je sais que cela n’est pas nocif pour l’océan ni pour la nature si je vais faire un tour dans l’eau ou que je prends ma douche. La composition des produits est assez importante puisque ceux-ci terminent leur cycle dans la nature d’une quelconque manière.

 
creme solaire diy non toxique écologique voyage


Crème solaire non toxique

Chaque année, près de 14 000 de tonnes de crème solaire terminent leur route dans nos océans.

Ce n’est plus un secret, les crèmes solaires sont nocives pour les océans. Plusieurs composés présents dans les écrans solaires s’avèrent toxiques pour la nature, ainsi que pour le corps humain. À quoi bon?

La biosphère marine est incroyablement fragile et certaines substances de nanoparticules sont extrêmement dommageables pour les organismes. Il est très simple de fabriquer sa crème solaire à la maison à base d’ingrédients non toxiques. La plupart des recettes se composent de l’ingrédient actif, oxyde de zinc non nano, d’huiles pour hydrater la peau et d’un beurre pour la texture de la crème. Je fais la mienne à base d’huile de monoï et de beurre d’aloès en deux minutes.

Porter un rashguard, un chapeau et rester à l’ombre, c’est aussi une bonne alternative.


Toi aussi tu es en démarche vers le zéro-déchet? Partage moi tes conseils/recommandations en commentaire :)