Ces voyages qui nous ramènent à l'essentiel

Il nous est tous déjà arrivé de revenir de voyage et de soupirer devant la pile d’objets que nous possédons à la maison. Après avoir passé des mois à vivre avec le contenu d’un sac à dos on réalise que nos dix paires de chaussures ne sont d’aucune utilité. Que toutes ces choses qui remplissent nos armoires sont devenues un poids plutôt qu’une contribution à notre bien-être.

Un retour de voyage est le meilleur moment pour repartir à zéro!

On revient frais et disposé pour refaire de l’ordre dans sa vie, se débarrasser, donner, jeter tout ce qui ne nous sert plus. Se libérer de tout ce poids inutile que l’on trimbale d’appartement en appartement. 

La tendance du moment ce n’est pas la légèreté mais la lourdeur. Consommer pour consommer, accumuler, avoir trop par crainte de ne pas avoir assez, s’abandonner aux plaisirs immédiats, entretenir cette soif impossible à rassasier. On nous encourage à miser sur le bonheur matériel plutôt que le bonheur intérieur. 

À la minute où l’on décide de se départir, un soulagement extraordinaire s’installe. Si l’on se sent bien et libre quand on part en voyage, c’est aussi parce qu’on a pas le souci de notre trop plein de possessions, une simple chambre d’hôtel procure un sentiment de légèreté parce qu’elle n’est pas encombrée de toutes nos bebelles.

Les objets requièrent temps et énergie. Déménager, faire des boîtes pour paqueter la plupart des choses qui ne nous apportent rien de spécial et mettre le reste dans un entrepôt qu’on paiera mille dollars par année parce qu’on n’ose pas s’en débarrasser. Tout cela a un coût non seulement monétaire et physique mais aussi psychologique. Le trop plein décourage le choix, la légèreté et la qualité. 

Minimalisme et  simplicité ne veulent pas dire de supprimer tous nos désirs mais de choisir ceux-ci afin de ne pas laisser nos envies du moments contrôler notre vie.

Un bon moyen pour prendre conscience que nos désirs ne sont pas sans fin, c’est de faire une liste des choses dont on a besoin et  qu’on aimerait acheter et  s’en tenir à cette liste. 

En achetant chaque fois qu’on désire quelque chose, on ne réalise pas que nos désirs changent rapidement, mais en renonçant à ceux-ci durant un moment, on réalise rapidement qu’ils ne sont que passagers et qu’ils ne méritent pas une dépense à chaque fois. 

Il y aura toujours de plus belles choses que celles qu'on a déjà. Combien de fois ai-je acheté un maillot de bain pour finalement le soir même, en trouver un encore plus beau sur Ebay. En quelques heures, ce maillot que j’avais acheté venait de passer du bikini parfait au maillot bien ordinaire. C’est une roue sans fin et la meilleure façon de l'arrêter c’est tout simplement de prendre conscience de son fonctionnement. 

Commencez aujourd’hui. Faites une liste de ce que vous aimeriez vous procurer, des items qui vous dureront plusieurs années, n’achetez rien durant quelques mois et laisser faire la magie. Vous apprécierez ces économies de temps, d’argent, de soucis et de pression sociale et vivrez une vie plus libre et légère. 

Suggestion de lecture :  The Life-Changing Magic of Tidying Up: The Japanese Art of Decluttering and Organizing  - 

 

Elise BernierComment