Voyager : Dépense ou investissement ?

Comme pratiquement pour tout dans la vie, il faut débourser pour pouvoir partir. 

Mais s'il y a une chose dans laquelle je ne regretterai jamais d'avoir utilisé une partie de mes sous, c'est bien le voyage.

En fait, en regardant derrière j'irais même jusqu'à dire que ce qui m'a éduqué sur l'argent, c'est voyager.

Parce qu'il y a cinq ans, avant que tout commence, sortir du centre commercial avec plein de sacs à la main était ma plus grande excitation du mois. Parce que l'accumulation de chaussures et de vêtements était quelque chose d'important pour moi. Mon apparence était ce à quoi j'accordais la plupart de mon temps et mon argent. Heureusement ça n'aura duré que deux années. Mais le voyage est certes, ce qui a mis fin à cette course matérialiste. Et je pense que si je n'étais jamais partie, si je n'avais jamais investi une somme d'argent  dans mes voyages, j'aurais probablement dépensé le triple en objets et en plaisirs éphémères et inutiles voire nuisibles à mon bonheur.

En voyageant dans des endroits sans électricité, dans de petits villages retirés j'ai vécu une expérience beaucoup plus riche que passer la nuit dans un cinq étoiles. Je ne parle pas du niveau de confort mais plutôt de l'ouverture, de l'apprentissage, du retour aux sources et de la prise de conscience que je n'ai pas besoin de beaucoup pour être bien. C'est un sentiment incroyable que de se coucher et se lever en même temps que le soleil, de cuisiner ce qui se trouve dans la nature à l'aide d'un simple feu, de se jeter dans un lac frais aux petites heures du matin, de prendre la route sans destination précise, monter à bord d'un bus et simplement apprécier la ride.

Ces aventures, de la plus haute simplicité, ont été sans aucun doute les plus enrichissantes dans ma vie. 

Vivre avec moins m'a appris que l'abondance décourage le choix et brouille le mental, que le matérialisme nous rend aveugle un peu plus chaque fois qu'on s'y abandonne et que le fait de consommer réduit le temps passé à vivre les véritables richesses d'une vie. 

Je ne regrette pas une seconde d'avoir mis une certaine somme dans les voyages car elle a été directement été investi pour ma propre personne, pour mon éducation, mes expériences et mon épanouissement personnel. Les voyages m'ont appris à laisser de côté mon égo et ma timidité pour aller vers les gens, ils m'ont enseigné que la vérité ne se trouve pas dans les médias mais bien sur le terrain, qu'il n'existe pas qu'une mais des tas de façons de vivre sa vie. Ils m'ont appris que la générosité et la bonté humaine existent ainsi que l'importance d'avoir confiance et choisir l'ouverture et la vulnérabilité plutôt que de vivre dans la peur, la rigidité et la fermeture. Je ne sais pas si j'aurais pu apprendre tout cela dans un délai aussi court en demeurant dans ma routine d'avant-départ. 

Heureusement, le fait d'avoir voyagé m'a fait réaliser que le bonheur est gratuit, que le temps est un cadeau extrêmement précieux et qu'il n'est pas assez abondant pour que je me permette de le gaspiller  à acheter, réparer, nettoyer ou entretenir des objets. Ces derniers demandent de l'énergie, du temps au travail, un entretien, de l'espace physique mais aussi mental, ils nous épuisent et ce, généralement sans rien donner en retour. 

Déboursez pour une vie d'aventures et vous recevrez le triple de votre investissement en apprentissages, en émotions et en connexion avec le monde. 

Mes heures travaillées m'ont permis de voir le monde, de repousser mes limites, de vivre des aventures hautes en émotions, d'expérimenter un émerveillement constant et d'apprendre à vivre ma vie beaucoup plus intensément. 

Les objets s'effritent, mais les souvenirs restent jusqu'à la fin de notre vie. 

Imagine, aucune responsabilité durant un moment, aucune attache de devoir être nul part, c'est toi, ton sac & le monde. Mais attention, dès qu'on met le pied à l'extérieur, c'est un point de non retour. Parce qu'avec toute la beauté et l'aventure qui se trouve là dehors, rester à l'intérieur au chaud, sera la dernière de tes envies.

 

Bon voyage.