8 Raisons pour lesquelles le backpacking semble terrifiant

Lorsqu'on voyage, on se fait souvent dire par les gens qu'on est chanceux, que nous sommes courageux de vivre ainsi. Beaucoup de gens mentionne à quel point ils aimeraient faire de même, mais qu'il ne sauraient pas se débrouiller.

C'est vrai, parfois ça peut sembler terrifiant d’être laissé à soi-même dans un endroit qui nous est inconnu, mais c’est là qu’on apprend vraiment à se connaître & se faire confiance. C'est quand on sort de notre zone de confort et qu'on fait fasse à l'inconnu que la magie se produit. C'est face à l'adversité qu'on peut réellement se remettre en question.

Mais pourquoi le voyage en sac à dos semble si terrifiant au yeux de certaines personnes?

  • Il est incertain

On ne sais pas toujours où l’on va dormir, sur qui on va tomber, ni même parfois on l'on s’en va, c’est pourquoi on doit apprendre à se faire confiance et ça c'est pas toujours simple.

  • Il nous sort de notre zone de confort

On doit faire face à une culture qui n’est pas la nôtre, parfois on sera choqué, d'autre fois charmé. Ne pas parler la langue du pays, ne pas comprendre certaine habitudes qu'adoptent le peuple, être déboussolé mais apprendre, apprendre du nouveau chaque jour. 

  • Il nous fait voir des choses qui ne sont pas toujours roses

Des enfants qui dorment sur les trottoirs, des gens qui travaillent sous une chaleur accablante, des maisons sans murs ni plancher, des animaux affamés. C'est lorsqu'on s'ouvre les yeux à ces choses, qu'on se rend réellement compte de la chance que l'on a. Lorsqu'on voit ces gens, qui sont peut-être moins fortunés, qui ont une vie peut-être moins facile mais qui possède un moral de fer et le plus beau des sourires, on a d'autre choix que de remettre en question notre façon de voir la vie et de pratiquer la gratitude. 

  • Il est exigeant physiquement

Une valise sur roulette, une navette de l'aéroport à son hôtel, une chambre propre fraîchement lavée tous les matins par la femme de chambre, c'est pas mal. C'est vrai que c'est plus facile que de trimballer pendant des semaines voir des mois un 60 litres sur le dos. Mais le sac à dos, c'est aussi un signe de liberté. On peut y mettre que l'essentiel, bien choisir les items qu'on emporte, faire des compromis pour voyager léger. Quel bonheur de ne porter que l'essentiel sur son dos, d'avoir le luxe de se lever un matin et de choisir de partir découvrir un autre endroit, sans se soucier de ce que nous feront avec tous ces bagages lourds et encombrants. 

  • Il nous oblige à vivre sans technologie

Quelle joie de ne pas être joignable. Quel bonheur que de se déconnecter du Wi-Fi pour connecter avec tout le reste. Délaissé les courriels, les appels et l'horaire à respecter pour simplement marcher, respirer, découvrir et explorer. Être pleinement présent, ne penser qu'à soi ne serait-ce qu'un instant. Quel luxe. 

  • Il nous oblige à passer du temps avec nous-même

C’est probablement un des points les plus effrayant pour certain. Étant souvent seul, on sera amené à réfléchir & se remettre en question. S’il fallait qu’on découvre qu’au fond on est malheureux ou qu’on exerce pas le métier qu’on désire, ce serait terrible non? Il est probablement plus simple de vivre sans trop se poser de question, d'avancer sans se remettre en question, jusqu'au jour ou l'on prend réellement conscience de ce qu'on voulait au plus profond de nous. Il n'est jamais trop tard pour faire demi-tour et vivre la vie de ses rêves.

  • Il nous pousse à rencontrer des gens qu’on ne voudrait jamais quitter

On tombera sur des gens qui en l’espace que de quelques jours voir quelques heures, sauront marquer notre vie à jamais. Il nous apprendrons plus sur nous même qu’on ne la fait durant les dernières années. Nous devrons un jour ou l'autre laisser partir ces gens qui on su faire une énorme différence dans nos vies. Des gens que nous connaissons que depuis quelques heures & qu’on a l’impression de connaître depuis toujours. Le lâcher prise et l'acceptation feront parti des leçons apprise en voyageant. 

  • Il nous oblige à ralentir

Finalement, le backpacking nous obligera à prendre le temps, ne pas courir & savoir être patient. Parfois, il faudra attendre des heures pour apercevoir un animal ou surfer la bonne vague, d’autres fois, il faudra gravir de hautes montagnes pour voir un paysage à couper le souffle. Parfois, dans des moments où l’on sera découragés, la seule chose à faire sera d’attendre, de laisser passer la tempête et attendre le retour du soleil.

En l’espace d’un an, 6 mois ou même quelques semaines, on est confronté à des évènements qui font l’objet d’une vie entière. Le voyage nous amène à travailler sur nous même et accepter que tout ne peut être parfait. Il nous amène à prendre des décisions, se faire confiance et surtout à s'écouter soi-même. 

 

J’étais dans un bus local au Nicaragua lorsque j’ai réalisé que les moments tristes, sont là pour nous faire apprécier davantage les moments heureux.

Je venais de quitter une personne absolument géniale, rencontrée à San Juan quelques jours plus tôt. Je repensais à toutes ces choses que cette personne m’avait faire réaliser dans les derniers jours et combien c’était difficile de partir chacun de son côté. Les larmes aux yeux, j’attendais le départ du bus regardant par la fenêtre quand j’ai vu ces 2 enfants pieds nus, aux vêtements troués jouer ensemble. Il avaient les sourires les plus sincères que je n’ai jamais vus. J’ai souris, essuyée mes larmes & relevée la tête. J’ai compris qu’il peut être très dur de laisser partir les gens qu’on apprécie mais parfois, il faut savoir se quitter pour continuer d’explorer le monde que l’on veut découvrir. Cette personne à laissée une marque dans ma vie & j’ai un sourire qui vient chaque fois que j’y repense. J’ai remercié la vie de l’avoir mis sur mon chemin.

Rêvez, voyagez, vivez à fond & surtout, gardez le sourire. Car la vie saura vous surprendre si vous lui en laisser la chance.