Ton voyage vaut plus qu'un feed Instagram

Certains souvenirs, certains moments restent gravés dans notre mémoire jusqu'à notre dernier souffle. J'ai réalisé à travers mes aventures autour du globe que les moments les plus incroyables de ma vie ont tous quelque chose en commun. La présence. 

J'avoue, plusieurs détails m'échappent, ce que je portais ce jour-là, ce que j'étais en train de faire quelques minutes plus tôt, ce que j'avais mangé durant cette journée, mais si ces petits détails entourant cet instant m'ont échappés, un seul est resté ancré en moi pour la vie. L'état d'esprit dans lequel j'étais. En harmonie totale avec moi-même, et le moment.

Malgré les nombreux endroits que j'ai pu voir, les sites du patrimoine de l'UNESCO que j'ai pu visiter, les cultures riches dans lesquelles je me suis plongée, les quelques moments uniques mais rares qui m'ont marquée le plus n'ont rien d'extraordinaires en soi. 

Comme ce soir-là en Thailande, j'étais à peine descendue de mon vol provenant de Bali que je me suis retrouvée sur une plage quasi déserte. Le soleil descendait laissant place à un magnifique spectacle de couleur dans le ciel, c'était si paisible. Puis cette fillette est venue jouer dans le sable juste devant ma lentille, on aurait dit qu'il y avait de la magie dans l'air. C'était incroyable.

Ou ce soir-là, lorsque je me sentais un peu seule dans ma chambre à Chiang Mai, j'avais décidé d'aller me balader au centre-ville après la tombée de la nuit. J'errais dans les rues sombres mais agitées quand une voix m'a sortie de ma bulle. Je me suis retournée et cet homme m'a interpellée, il m'a demandé avec un sourire et un air curieux Hey you, Where you from? J'avais tellement un bon sentiment que je me suis assise avec lui. Il venait du Myanmar et s'était installé ici, il semblait vivre avec très peu mais son sourire était d'une authenticité comme j'en ai rarement vu. Nous avons discuté, rigolé, écouté du Elvis Presley sur mon cellulaire, échangé sur nos pays respectifs. Je n'oublierai jamais cette rencontre. Chaque fois que je perds foi en l'humanité, chaque fois que j'oublie que les gens sont majoritairement bienveillants, son visage me revient. Ça me fait sourire encore aujourd'hui. Je ne sais pas s'il sait l'empreinte qu'il a laissée dans l'histoire de ma vie.

Bref, oui c'est trippant voyager. Oui c'est impressionnant. Oui ça nous rend intéressant, on sent qu'on a des choses à raconter, qu'on a de l'expérience et une vie excitante mais la vérité c'est que ce n'est pas le voyage qui crée les plus beaux moments, c'est l'état d'esprit dans lequel celui-ci nous plonge. 

Mais ça, ça n'apparaît pas sur un feed Instagram. 

Je me souviens avoir été tellement triste un soir, seule dans ma chambre, dans un petit village reculé au Laos, avec personne à qui parler. Après m'être presque fait voler mon équipement par une dizaine d'enfants, seule sur une rizière, j'avais trop voulu pousser mes limites. J'étais allée trop loin. Ce qui m'aurait vraiment fait plaisir à ce moment-là, c'est serrer mes amies et ma famille dans mes bras, juste une seconde. Juste un petit instant pour me redonner de la force. J'étais dans un des plus beaux endroit du Laos, reconnu pour ses paysages à couper le souffle et son authenticité, j'en ai tiré de très beaux clichés mais le coeur n'y était pas.

La vérité c'est qu'une belle photo, ça reste une belle photo. Ça ne veut généralement pas dire plus que ça. Une belle photo, un beau feed Instagram, ça ne signifie ni la belle vie, ni le bonheur ni même l'aventure. Ce qui compte, c'est l'histoire que cache cette photo, le souvenir qu'elle t'évoque quand tu la regardes. Si elle te laisse froid, c'est probablement une photographie parmi tant d'autres mais si elle te fait sourire, c'est beaucoup plus qu'une simple image.

Ce qui me fait sourire moi, c'est ça. En compagnie des deux femmes que j'aime le plus au monde. Les trois générations comme dit toujours ma grand-mère, une grande nomade soit dit en passant. Une photo aucunement Instagrammable, mais la joie qu'elle évoque en moi fait qu'elle fait probablement partie d'une de mes plus belles photos souvenir.

Ou encore ce moment-ci, qui m'a fait énormément réfléchir. Alors qu'on montait en petit bus vers un temple, nous avons fait un arrêt ''photo'' pour que les gens admirent la vue. Sitôt la camionnette arrêtée, les touristes se bousculèrent vers le point de vue passant tous devant cette dame assise au sol, sans pourtant la voir, sans lui accorder la moindre attention.

 Je ne suis pas allée voir la vue ce matin-là, je me suis assise près de la dame, lui ai souri et attendu qu'elle me fasse la conversation. Entre deux mots avec une touriste américaine qui négociait des boucles d'oreilles trop chères selon elle, confectionnées à la main par cette même dame, elle me parlait des tribus de son village. Alors qu'elle me montrait comment elle fabriquait ses chapeaux, elle accrocha le premier homme qui passait par là et lui dit : Hey you, take a picture please! Elle m'a simplement dit: prends une photo avec moi et garde-là en souvenir.

Aujourd'hui je réalise que cette image est tellement plus profonde qu'une simple question d'esthétique. Cet évènement de quelques minutes dans ma vie m'aura fait réfléchir durant des soirées entières, pendant des mois, et m'amène réflexion encore aujourd'hui. Le souvenir que cette photo m'évoque, vaut tellement plus que l'image en elle-même.

Qu'on soit voyageur, modèle, photographe, danseur, peu importe. Une photo reste une photo et Instagram ce n'est rien de plus qu'un portfolio. Quelques images dont l'assemblage est loin d'avoir plus de valeur que les moments eux-mêmes. 

La prochaine fois que vous partirez, vivez les moments dans le présent plutôt que de chercher à les regarder à travers un écran de cellulaire dans le futur. Ne sélectionnez pas que le beau, partagez le vrai, c'est ça qui crée le plus d'impact. 

 

Belles découvertes, belles images et encore une fois...

Bon voyage!